Heritage committee to consider demolition of Château Laurier parking garage

The City’s Built Heritage Sub-Committee will consider an application on Thursday, Jan. 11 to partially demolish the Château Laurier’s parking garage. The application stems from an engineering report that indicates the four-storey building is no longer structurally sound.

An engineering analysis of the parking garage, built in 1969, indicates it has deteriorated badly, due to salt infiltration and age. For safety reasons, the garage is no longer in use. City heritage staff recommend supporting the demolition, noting that the building has reached the end of its useful life.

Please click here to review the staff report.

If you would like to provide comments to the Built Heritage Sub-Committee (BHSC), please email them to the committee co-ordinator, Eric Pelot. If you would like to speak to the BHSC as a delegate on Jan. 11, you can also contact Eric to sign up.

If City Council approves the application for demolition, the plan for the site is to create a surface lot for hotel guests, retaining and stabilizing a portion of the existing walls to screen parked vehicles from view. If approved, demolition work would start in February and be completed within three months.

While the garage would need to be removed prior to construction of a planned addition to the hotel, the City has not yet received a revised development application for the replacement building. The BHSC’s decision on demolition of the garage will not affect any future decision about what might be built in its place. The Château Laurier is protected under the Ontario Heritage Act, and all additions must be approved by City Council.

A revised development application for the new addition is expected, and public consultation could begin as early as this winter. The BHSC and Planning Committee are expected to consider the application in the spring, followed by City Council. In addition to the consultation period, the public would be able to address the application when it comes before each committee.


Le Comité du patrimoine va étudier la démolition du parc de stationnement du Château Laurier

Le Sous-comité du patrimoine bâti de la Ville étudiera le jeudi 11 janvier une demande de démolition partielle du parc de stationnement du Château Laurier. La demande découle d’un rapport technique qui indique que le bâtiment de quatre étages n’est plus sûr d’un point de vue structurel.

Une analyse technique du parc de stationnement, construit en 1969, indique une grande détérioration en raison d’une infiltration de sel et de la vétusté du bâtiment. Pour des raisons de sécurité, le stationnement n’est plus utilisé. Le personnel responsable du patrimoine de la Ville appuie la démolition du bâtiment et a indiqué que ce dernier avait atteint la fin de sa durée de vie utilitaire.

Si la demande de démolition reçoit l’approbation du Conseil municipal, il est prévu qu’une aire de stationnement en surface soit créée pour les clients de l’hôtel à cet emplacement. Quelques murs existants seraient conservés et stabilisés afin de masquer les véhicules. Si la demande est approuvée, les travaux de démolition commenceront en février et devraient être terminés dans un délai de trois mois.

Même si le parc de stationnement devra être démoli avant la construction de l’adjonction prévue à l’hôtel, la Ville n’a pas encore reçu une demande révisée d’expansion pour le nouveau bâtiment. La décision du Sous-comité quant à la démolition du stationnement n’aura aucune incidence sur toute décision future relative à ce qui sera construit à cet endroit. Le Château Laurier est un édifice protégé par la Loi sur le patrimoine de l'Ontario et toute adjonction doit être approuvée par le Conseil municipal.

Une demande révisée d’expansion devrait être reçue d’ici peu. Les consultations publiques pourraient donc commencer dès cet hiver. Le Sous-comité du patrimoine bâti et le Comité de l’urbanisme de la Ville examineraient alors la demande au printemps, juste avant le Conseil municipal. En plus de la période de consultation, le public pourra également faire part de ses commentaires sur le projet lorsque les deux comités l’examineront.

Leave a Comment
Laissez un commentaire

Add new comment